Des frais liés à l'utilisation de l'aéroport entrent en compte au décollage et à l'atterrissage du jet privé. Les taxes d'aéroports permettent l'utilisation des pistes de décollage et d'atterrissage ainsi que des installations et du système de traitement des bagages. Quelques endroits demandent également le règlement d'une redevance passager, qui dépend de la distance parcourue. En fonction des pays, on retrouve aussi une taxe d'entrée.
_du port Saint-Aygulf vers Cannes en passant par la baie de Fréjus et de Saint-Raphaël, Port Santa-Lucia où vous découvrirez le Lion de Mer, Boulouris, Le Dramont et les Roches Rouges avec une pause détente au pied de l’Estérel et avec baignade à L’île D’Or (célèbre par la BD de Tintin et Milou, l’Ile Noire), visite de la rade D’Agay, les calanques d’Anthéor et du Trayas , Théoule sur Mer pour arriver dans la baie de Cannes.
Si on s’interroge sur le choix d’un modèle américain quand Dassault en propose un équivalent, le Falcon 8X, 4 millions de dollars moins cher (57,5 millions tout de même), il apparaît que Nissan a racheté d’occasion le jet du boss à Gulfstream après un an; un "véhicule de direction " ou une "occasion en or", en quelque sorte. Car ce genre d’objet est rarement acheté neuf. Le marché de la deuxième ou troisième main est très florissant. Trop même : les avionneurs sont confrontés à des occasions pléthoriques qui freinent le redécollage du marché du neuf. En 2016, le marché de l’occasion récente où opèrent les brokers a représenté environ 700 avions.
Car, pour le businessman, le jet privé reste l’expression d’un luxe qu’il peut difficilement s’offrir en automobile. Autant il est acceptable qu’un chef d’entreprise vole dans un avion valant entre 50 et 70 millions d’euros, autant il est difficile de l’imaginer rouler dans autre chose qu’une Audi A8 ou une Mercedes Classe S quand ses moyens lui permettraient pourtant d’avoir une Rolls-Royce Phantom. Le jet est vu moins comme un signe extérieur de richesse ou de pouvoir que comme un outil de travail rendu indispensable par la mondialisation. Ainsi, Bernard Arnault a été le premier patron français à se rendre à New York pour être reçu personnellement à la Trump Tower, le 9 janvier 2017, par le nouveau président des Etats-Unis. En y allant avec un jet, le P-DG de LVMH a réalisé un gain de temps par rapport à un vol commercial : les horaires sont à la carte et les contrôles plus rapides étant donné le nombre très limité de passagers… On estime ainsi qu’un P-DG qui effectue une trentaine de voyages par an peut gagner l’équivalent d’un mois de travail en optant pour le jet plutôt qu’en empruntant un vol régulier.
It is clear that Stratos Jets is one of best charter brokerage companies in the world. When we get the pleasure to work with Joel and his entire team, we get to see first hand what sets them apart. The knowledge of operations, safety and different charter markets is always spot on. The trips are sent to us complete and executed flawlessly which makes the entire process more effiecient and better served the client. In addition to being one of the top aviation professional, Joel is a role model for many and I am grateful to have him part of my journey as a friend.
Le cojetage, c’est pratique – surtout si vous volez depuis ou au départ de la Suisse. Le problème, c’est que vous ne trouvez pas forcément le vol qu’il vous faut à l’heure qu’il vous faut. Que faire si vous souhaitez voler régulièrement en jet privé et que vous n’avez pas les moyens (ou l’envie) de subir à vous tout seul le coût de l’appareil – comptez 2 millions d’euros pour un petit jet de 4 personnes sans compter l’entretien, les pilotes, les frais divers… ?
Simple. Vous avez un jet et vous rechercher à limiter les frais ? Il suffit d’entrer les détails de son vol et de « mettre en vente » ses places disponibles. Après tout, pourquoi voler avec des places vides alors qu’il y a des personnes que cela intéresse de les remplir. Pour ceux qui veulent vraiment se faire plaisir, il est même possible de privatiser le jet.
Il existe huit catégories d’avion privés classées selon leur prestation, la taille de leur cabine et leur rayon d’action. Choisir l’avion le plus adéquat pour votre vol vers Genève peut être  compliqué selon vos besoins spécifiques. Parfois vous aurez besoin d’avoir plus de passagers à bord, d’autres fois la rapidité et le rayon d’action seront votre priorité ou tout simplement vous aurez besoin d’un avion ayant une grande capacité pour vos bagages.
Pour une grande quantité de personnes et de fret, il existe un certain nombre d’avions que vous pourriez utiliser, ils se placent dans la catégorie des vols « commerciaux » ou des « avions de ligne convertis ». Vous pourriez choisir (selon le nombre de passagers et de bagages) l’Airbus A319 qui dispose de 34 places assises et d’une autonomie de 11 650 kilomètres, ou un Boeing Business Jet (BBJ) disposant de 50 places assises, d’une soute à bagage de 181m³ et d’une autonomie de 10 200 kilomètres. Le plus gros porteur dont nous disposons est un Boeing 767 VIP qui peut emporter plus d’une centaine de passagers, en première classe.
×